Zen

bouddhisme Meditation

Faire l’expérience de la vacuité

“L’Eveil est de la nature de la vacuité, éternellement immuable, il est au-delà de l’apparition et de la disparition ainsi que de la connaissance” Bouddha

Commencer la méditation, c’est comme préparer sa maison avant d’entreprendre de grands travaux. Il faut d’abord vider les pièces de tout ce qui encombre : sortir les meubles, les sièges, les tapis, décrocher les tableaux, arracher les papiers peints, retirer les rideaux… 

bouddhisme Esprit

Le vide, ce n’est pas rien !

“La forme est le vide, le vide est la forme”  Sutra de la grande sagesse

Il y a une notion fondamentale dans le bouddhisme zen, c’est Ku. Nous traduisons généralement Ku par vide ou vacuité. Si on prend le terme de vacuité au sens de rien ou néant (ce qui ne veut pas dire la même chose…), comme on le fait souvent en occident, on arrive fatalement à une vision nihiliste. C’est bien sûr un contresens, car dans la philosophie bouddhiste rien ne peut naitre de rien, du fait de la loi de causalité. Même si les phénomènes n’ont pas de substance propre, s’ils ne sont que la production conditionnée d’autres phénomènes, ils existent pourtant, nous en faisons l’expérience à chaque instant.

bouddhisme Conscience

“Avec nos idées nous bâtissons notre monde”

« Nous construisons notre monde, alors que nous croyons le percevoir » Paul Watzlawick

Bouddha a dit : « Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos idées nous bâtissons notre monde ».  Cette phrase, assez déroutante pour qui la lit pour la première fois, est pourtant un des piliers de la philosophie bouddhiste. Ce que nous appelons le monde, la réalité, n’est qu’une illusion. Non que le monde n’existe pas, mais nous ne le voyons pas tel qu’il est réellement, ni même tel que nous le percevons, mais comme nous l’interprétons.

Conscience Unité

La nature a-t-elle une conscience ?

Nous sommes ce qu’a fait de nous la force qui tisse les fleurs (René Valère)

On pense toujours que notre intelligence réside dans notre cerveau. Mais c’est tout notre corps qui est intelligent ! Chacune de nos cellules est intelligente, s’est développée selon une organisation intelligente et continue à chaque instant à réagir, à s’adapter et à évoluer de façon intelligente en fonction des circonstances.

Interdépendance Meditation

Dire MERCI !

Dire merci, c’est reconnaître son interdépendance.

En ces temps où nous nous sentons menacés aux quatre coins du monde par les attaques du coronavirus, il y a un mot qui revient souvent, c’est MERCI !

MERCI, quel joli nom, qu’il fait du bien à entendre ! Pourtant, dans notre monde pressé, habitué aux services express, nous avions tendance à l’oublier, certains même pensaient inutile de l’apprendre à leurs enfants… Mais dire MERCI n’est pas une simple formule de politesse, c’est reconnaître au vrai sens du terme, en leur donnant un visage, celui qui, d’une façon ou d’une autre, nous permet d’être en vie. C’est reconnaître notre interdépendance.

Ego Eveil

Le pouvoir, l’ennemi du bonheur

Parfois une image dit plus que mille mots… (Photo : Sebastiao Salgado)

L’originalité du Bouddhisme, comparé aux autres religions, c’est qu’elle prend le bonheur des humains pour finalité. Pas un bonheur mérité à force de soumission et de sacrifices, pas un bonheur promis dans un Paradis futur et lointain. Non, pour Bouddha, le bonheur ne peut se trouver qu’en soi-même, ici et maintenant. Comment ? Par l’Eveil, c’est-à-dire en prenant conscience de notre vraie nature qui est une source inépuisable d’énergie créatrice et d’amour.

Conscience Meditation

Les bonnos sont-ils des illusions ?

Parfois on croit ce qu’on voit, parfois on voit ce qu’on croit, c’est ce que nous appelons la réalité… (Tableau : Victor Vasrely)

La notion de bonno occupe une place centrale dans le bouddhisme zen i. Mais qu’est-ce exactement ? On traduit souvent bonno  par illusion, ce qui est déjà réducteur et en contradiction avec la vision non dualiste du bouddhisme.En effet l’illusion s’oppose généralement à la réalité, or nous sommes condamnés ontologiquement à saisir le monde à travers le filtre de nos sens et des capacités cognitives de notre cerveau, nous ne pouvons connaître le monde qu’à travers la représentation que nous en avons. Il y a donc toujours une part d’illusion dans notre réalité, et une part de réalité dans nos illusions.

Conscience Meditation

Etre présent

En méditation, il faut rester immobile comme le rocher au milieu de la rivière

Pourquoi insiste-t-on toujours dans la méditation sur la présence à l’instant : « être ici et maintenant » ? Simplement parce qu’être présent, c’est forcement ne faire qu’un. Il n’y a pas celui qui physiquement est là, et celui qui est ailleurs par la pensée, dans un autre lieu, une autre époque, avec d’autres personnes…

Conscience Meditation

Voir la lumière

Regarder un tableau de Soulages, ce n’est pas regarder une toile, c’est voir la lumière.

Quand on se trouve en face d’une des œuvres ” outrenoir ” de Pierre Soulages, on réalise que ce n’est pas la toile que l’on voit réellement, mais la lumière qui s’y reflète. C’est nous, spectateurs, qui en déplaçant notre regard créons le tableau. Soulages sculpte la lumière et offre généreusement à chacun de nous la possibilité de recréer son œuvre à l’infini. On doit méditer comme on regarde un tableau de Soulages. Il faut cesser de regarder la toile pour voir la lumière.