Meditation

bouddhisme Inspiration Meditation

L’esprit de création

« Je ne cherche pas, je trouve. » Pablo Picasso

Shunryu Susuki, maître zen japonais qui a introduit la pratique du zen aux États Unis dans les années soixante, est certainement un de ceux qui a le mieux parlé du zen en trouvant les mots pour le faire comprendre à ses contemporains occidentaux. Ses enseignements ont été recueillis et publiés dans deux ouvrages dont je vous recommande la lecture : Esprit zen, esprit neuf et Libre de soi, libre de tout. Il y a cependant un point sur lequel je me sens en désaccord avec lui, c’est sur sa façon de présenter la création artistique.

Conscience Meditation

Casser les murs de notre tête

Un mur, d’un côté la haine, de l’autre la peur. Au bout, la guerre.

Krisnamurti nous dit : « Lorsque vous vous dites Indien, Musulman, Chrétien, Européen, ou autre chose, vous êtes violents. Savez-vous pourquoi ? C’est parce que vous vous séparez du reste de l’humanité, et cette séparation due à vos croyances, à votre nationalité, à vos traditions, engendre la violence ». Cette phrase résonne de façon terriblement actuelle quand on entend les discours politiques d’aujourd’hui, les polémiques entretenues dans les médias et les réseaux sociaux, fondés sur l’opposition permanente entre nous et eux.

bouddhisme Meditation Sagesse

Être juste (L’Octuple Sentier)

 ” Je dis que tout homme peut atteindre l’Eveil, je ne dis pas que tout homme le désire.” Bouddha

Les voies pour se libérer de la souffrance ont été décrites par Bouddha dans ce qu’on appelle l’Octuple Sentier. C’est comme les huit bras qui partagent la même rivière. Leurs parcours les différencient, mais c’est la même source qui les alimente. Ces huit sentiers sont la vision juste, la pensée juste, la parole juste, l’action juste, le mode de vie juste, l’effort juste, l’attention juste, la concentration juste. Le mot juste n’est pas employé ici au sens moral du terme, mais juste dans le sens de « correct ».

Conscience Eveil Meditation

Se libérer de la souffrance

“Il y a plus de larmes versées sur les prières exaucées que sue celles qui ne le sont pas.” Thérèse d’Avila

J’ai souvent lu et entendu que pour Bouddha « la vie est souffrance », et cette affirmation nous est présentée comme le fondement de la philosophie bouddhiste. C’est pour moi un contresens profond.

Conscience Meditation Non classé

Dépasser les limites de sa conscience

« Croire que notre conscience se trouve dans notre cerveau  équivaut à croire que l’orchestre se trouve dans la radio.» Nassim Haramein

Le plus important chez l’homme, c’est son niveau de conscience. Plus son niveau de conscience est élevé, moins il pourra faire de mal. L’être humain qui a une réelle conscience de ce qu’il fait, des conséquences de ses actes et de ses paroles, n’a pas besoin d’obéir aux injonctions d’une morale imposée de l’extérieur. Comment continuer à faire souffrir si l’on comprend et ressent la souffrance que l’on provoque ?

bouddhisme Meditation

Faire l’expérience de la vacuité

“L’Eveil est de la nature de la vacuité, éternellement immuable, il est au-delà de l’apparition et de la disparition ainsi que de la connaissance” Bouddha

Commencer la méditation, c’est comme préparer sa maison avant d’entreprendre de grands travaux. Il faut d’abord vider les pièces de tout ce qui encombre : sortir les meubles, les sièges, les tapis, décrocher les tableaux, arracher les papiers peints, retirer les rideaux… 

Conscience Meditation

Revenir au réel

« La pensée est au mieux en décalage avec la réalité et au pire n’a rien à voir avec elle. »  Ajahn Chah

Méditer, c’est être dans le réel. Ce n’est pas chercher à s’évader de ce monde pour chercher quelque chose « ailleurs », mais au contraire revenir dans le monde. Vous allez me dire : « Mais dans ce cas pourquoi méditer ? Nous sommes déjà dans le monde réel ! » C’est ce que nous croyons. Nous croyons être dans le monde réel, mais la plupart du temps, sans nous en rendre compte, nous sommes dans notre monde imaginaire. Nous sommes physiquement ici et maintenant, mais nous n’en avons pas conscience. Notre esprit est ailleurs. Il est absorbé par nos pensées. Nous ne sommes plus conscients de ce qui est, de ce qui se passe autour de nous, et même, de ce qui se passe en nous. Nous sommes dans nos souvenirs, dans nos projets, dans nos préoccupations du moment… Nous ne sommes plus dans le monde réel, mais dans notre tête.

Conscience Ego Meditation

Les trois poisons

 

Nous fabriquons nous-mêmes nos trois poisons, et le seul antidote est en nous.

Dans la philosophie bouddhiste, les trois sources principales de nos souffrances sont Moha, l’ignorance – mais  aussi l’égarement, l’aveuglement -, Râga, l’avidité et Dvesa, la haine et la colère. C’est ce que Bouddha a appelé les Trois Poisons.

Le problème de ces trois poisons, c’est que nous les produisons nous-mêmes, ils se développent en nous depuis le temps où l’homme n’était pas encore Sapien, comme ces bactéries qui habitent notre corps et qui peuvent à la fois protéger nos organismes, mais aussi nous rendre malades et même nous tuer.

Interdépendance Meditation

Dire MERCI !

Dire merci, c’est reconnaître son interdépendance.

En ces temps où nous nous sentons menacés aux quatre coins du monde par les attaques du coronavirus, il y a un mot qui revient souvent, c’est MERCI !

MERCI, quel joli nom, qu’il fait du bien à entendre ! Pourtant, dans notre monde pressé, habitué aux services express, nous avions tendance à l’oublier, certains même pensaient inutile de l’apprendre à leurs enfants… Mais dire MERCI n’est pas une simple formule de politesse, c’est reconnaître au vrai sens du terme, en leur donnant un visage, celui qui, d’une façon ou d’une autre, nous permet d’être en vie. C’est reconnaître notre interdépendance.

Ego Meditation

L’ego, ou comment s’en débarrasser…

Depuis notre plus jeune âge, nous nous  identifions à notre ego

J’ai souvent lu et entendu : « l’ego fait ceci ou cela » ou encore : « il faut tuer l’ego ». Mais qui parle quand il dit ça ?  Qui est « il » et qui est « l’ego ». Nous ne sommes pas doubles. Malheureusement, si on veut tuer son ego il faut se tuer soi-même ou se dissoudre corps et esprit dans une conscience globale, ce qui me paraît être peu réaliste, du moins tant que nous sommes vivants. Le corps aura vite fait de nous rappeler à sa réalité.