Meditation

Meditation

Face au mur

D’abord le mur est plein, puis il est vide, puis il n’est rien… 

Une des particularités de la méditation zen, le zazen, est de méditer assis face à un mur. Cette pratique présente plusieurs avantages.

Meditation Sagesse

Etre zen, c’est mieux vivre, pas moins vivre

Il y a quatre pensées illimitées : l’amour, la compassion, la joie et l’équanimité (Bouddha)

On croit souvent qu’être sage c’est renoncer aux plaisirs, aux joies de la vie, à l’amour, être imperméable aux émotions, indifférent aux sentiments… C’est le chemin que prennent certains pratiquants de la méditation indienne et bouddhiste, et qui les conduit à s’isoler du monde, à éviter toute vie sociale, toutes relations affectives. Il y a, à mon sens, quelque chose d’absurde dans cette attitude.

Ego Meditation

Il y a désir et désir…

L’amour ne se prend pas, il se donne. 

Il ne faut pas confondre le désir d’être, notre volonté naturelle de « persévérer dans son être », pour reprendre la formule de Spinoza, qui est l’expression de notre énergie vitale, et le désir d’avoir, c’est-à-dire l’avidité, qui est le détournement de cette énergie vitale par l’ego à notre seul profit.

Meditation

Ki, le souffle de l’Univers

En naissant nous aspirons la vie, puis, jour après jour, nous l’expirons jusqu’à ce que notre corps soit vide .

Voilà plus de deux millénaires que le concept du  chi, ou qi selon les traductions,  est apparu dans des écrits relatifs à la médecine traditionnelle chinoise. Bien qu’ancien et profondément ancré dans la culture asiatique, ce mot n’a pas d’équivalent dans la culture occidentale.

Conscience méditation

Unis vers l’uni

“Sur ce minuscule grain d’poussière, sur cet atome cet électron, sur cette particule élémentaire nous voilà ensemble, unis vers l’uni.” Michel Jonasz.

Si je commence cet article en reprenant le texte de la superbe chanson de Michel Jonasz, c’est parce que, parfois, les chansons en disent plus en quelques mots que de longs textes philosophiques (c’est un ancien parolier qui vous le dit…). Ces trois mots Unis vers l’uni, qui tournent comme une boucle sans début et sans fin, résument à eux seuls ce qu’est la méditation : retrouver l’unité en soi-même pour parvenir à l’unité avec les autres et avec  l’univers dont nous partageons la même énergie et la même conscience.

Conscience Meditation

Casser les murs

Un mur, d’un côté la haine, de l’autre la peur, au bout, la guerre.

Krisnamurti nous dit : « Lorsque vous vous dites Indien, Musulman, Chrétien, Européen, ou autre chose, vous êtes violents. Savez-vous pourquoi ? C’est parce que vous vous séparez du reste de l’humanité, et cette séparation due à vos croyances, à votre nationalité, à vos traditions, engendre la violence. Celui qui cherche à comprendre la violence n’appartient à aucun pays, à aucune religion, à aucun parti politique, à aucun système particulier. Ce qui lui importe c’est la compréhension totale de l’humanité. »

Conscience Meditation

Les bonnos sont-ils des illusions ?

Parfois on croit ce qu’on voit, parfois on voit ce qu’on croit, c’est ce que nous appelons la réalité…

La notion de bonno occupe une place centrale dans le bouddhisme zen et dans les textes de Bouddha Shakyamuni. Mais qu’est-ce exactement qu’un bonno ? On traduit souvent le mot par illusion, ce qui est déjà en contradiction avec la vision non dualiste du bouddhisme.

Meditation

Lâcher prise

Lâcher prise, c’est se jeter dans le vide

Quand on parle de lâcher prise, formule à la mode, on imagine une forme d’abandon, de laisser-aller. On appelle souvent cela : « être zen ». Mais en réalité le lâcher-prise, comme la pratique du zen, demande une grande vigilance, car nous ne sommes pas habitués à ne pas penser, à ne pas bouger, à ne rien regarder, rien écouter, rien faire.  Se dire « n’y pense plus » c’est encore penser. Se retenir d’agir, c’est encore agir. Alors, comment lâcher-prise ?

Meditation

Faire silence

“L’esprit silencieux est étonnamment actif, vivant et puissant, mais sans aucune visée particulière. Seul cet esprit est littéralement libre…” Jiddu Krishnamurti

À l’expression faire le vide, je préfère celle de faire silence. D’abord parce qu’on ne peut pas faire le vide, on peut juste prendre conscience du vide. Prendre conscience, par la pratique de la méditation, de l’irréalité de nos constructions mentales auxquelles s’attachent notre ego,  ce que les bouddhistes zen appellent les bonnos (à ce sujet voir l’article http://meditationzen.blog/2019/06/02/les-bonnos-sont-ils-des-illusions/. Faire silence, c’est tout simplement se taire !

Eveil Meditation

Ouvrir les yeux

L’éveil, c’est ouvrir les yeux

Zazen, contrairement à d’autres formes de méditation,  est une pratique dans laquelle il n’y a ni objet – réel ou imaginaire, que ce soit  la flamme d’une bougie, une image ou  son propre corps–, ni sujet pour les observer, mais une attention à soi dans sa globalité, à la fois présence et vacuité, vision intérieure et extérieure, unie dans une perception commune. Pour cette raison, zazen se pratique les yeux mi-clos et non fermés (à ce sujet voir l’article Commencer la méditation zen) . Même si l’on médite assis devant un mur, on reste conscient de son extériorité et du monde qui nous entoure.