La méditation

Vous n’avez besoin ni d’encens, ni de prière, ni d’invocation du nom Bouddha, ni confession, ni d’Écritures saintes. Asseyez-vous et méditez.” Dogen

La méditation est à la mode. Pas une semaine sans qu’un journal y consacre un article. On trouve désormais un rayon méditation dans tous les bons magasins qui ont leur espace Développement personnel, et même des applications pour smartphones ! Mais de quelle méditation parlons-nous ? De la méditation Bouddhiste ou Indienne qui nous promet l’éveil et le Nirvana ? D’une méthode de plus pour atteindre le bien-être ? D’exercices de relaxation guidés par la voix enregistrée d’un coach pour mieux supporter durant quelques minutes les soucis de la vie quotidienne ?

Pour moi, la médiation n’est pas mystique. Il n’y a rien de transcendantal à s’assoir sur un coussin pour méditer et l’on n’a pas besoin d’être un moine isolé du reste du monde pour pratiquer. Mais ce n’est pas non plus une simple méthode d’épanouissement personnel. Dans les deux cas, il y a recherche de quelque chose, l’attente d’un profit pour soi : la sagesse, la sérénité, la santé physique et mentale, le bonheur…

Méditer, c’est revenir à soi

Méditer, c’est revenir à soi, à la conscience pure et vivante qui nous anime, comme on retrouve la source dont on boit l’eau. Paradoxalement, nous ne pouvons arrivé à ce soi, qu’en faisant taire le moi qui habite dans nos pensées. Il n’y a pas de chemin extérieur pour y arriver. Si vous suivez les pas d’un guide, si vous obéissez aux injonctions d’un maître spirituel ou d’un coach vous n’arriverez jamais en vous-même. Chercher le bonheur, l’éveil, ou Dieu, c’est se projeter, chercher à satisfaire un désir, aussi élevé soit-il, et donc quitter la conscience de soi dans l’instant, la Présence.

Méditer, c’est retrouver un regard neuf

Méditer, c’est passer de l’action pour soi, guidée par notre ego, à l’action en soi, sans but ni recherche de profit. C’est vivre l’expérience sans chercher à la diriger. Ce n’est pas vouloir changer le monde ni le fuir ni s’y opposer, c’est ETRE au monde, présent, conscient de notre interdépendance avec lui et avec les êtres qui l’habitent. C’est ne plus se sentir séparé, désuni, trompé par les illusions créées par notre ego. C’est retrouver un regard neuf. C’est renaître.

Méditer est une aventure d’une incroyable richesse et d’une profondeur sans fin. Même si on pratique en groupe, c’est avant tout une aventure solitaire, intérieure. C’est sauter dans le vide, abandonner ses croyances, ses convictions, ses certitudes, ses idées toutes faites pour voir le monde tel qu’il est. Pas comme on voudrait qu’il soit ou qu’on redoute qu’il soit.

La méditation n’est pas une quête – il n’y a pas de Graal à trouver -, encore moins une méthode, on ne l’explique pas de façon théorique, c’est une expérience. J’ai créé ce blog pour partager cette expérience, sans aucune prétention d’enseigner quoique que ce soit, comme on amène un ami en haut d’une colline pour lui montrer un beau paysage .