lâcher prise

Meditation Unité

L’unité : ne faire qu’UN

 Gasho, c’est l’unité.

Avant de démarrer sa méditation, et quand on la termine, il est de tradition de faire Gasho. On salue en portant ses deux mains jointes à hauteur du visage, les coudes à l’horizontale, en se concentrant sur le contact des deux mains. Ce contact, cette jointure, c’est le symbole de l’unité.

impermanence Meditation

Accepter l’impermanence

Accepter l’impermanence, c’est le premier pas vers la sagesse.

L’esprit humain a horreur de l’impermanence. Il a besoin de vivre dans l’illusion que les choses sont stables et définitives. Or, comme rien ne dure dans ce monde, il est toujours déçu, insatisfait, malheureux. Même quand il est heureux, il ressent l’inquiétude, l’angoisse, la peur de perdre ce qu’il a, ce qu’il aime.

Meditation

Faire silence

L’esprit silencieux est étonnamment actif, vivant et puissant, mais sans aucune visée particulière. Seul cet esprit est littéralement libre… (Jiddu Krishnamurti)

À l’expression faire le vide, je préfère celle de faire silence. D’abord parce qu’on ne peut pas faire le vide, on peut juste prendre conscience du vide. Prendre conscience, par la méditation, de l’irréalité de nos constructions mentales, les bonnos. Faire silence, c’est tout simplement se taire ! Tout le monde peut se taire, il suffit d’interrompre cette conversation permanente que nous avons avec nous-mêmes, d’arrêter de commenter, de juger, de se rappeler, de comparer…

Meditation

Savoir décompresser

« Je sens que je vais exploser ! »

Mais que se passe-t-il dans notre tête ?

Au quotidien, notre esprit ressemble à une cocotte-minute. Nous nous enfermons dans nos pensées et refermons le couvercle. Dès le réveil, nous pensons à ce que nous devons faire, à l’heure à laquelle nous devons arriver au travail, aux dossiers que nous devons traiter, aux personnes qu’il va falloir rappeler, etc.

Meditation

Lâcher prise

Lâcher prise, c’est accepter le vide

Quand on parle de lâcher prise, formule à la mode, on imagine une forme d’abandon, de laisser-aller. Mais en réalité le lâcher-prise demande une grande vigilance, car nous ne sommes pas habitués à ne pas penser, à ne pas bouger, à ne rien regarder, rien écouter, rien faire.  Se dire « n’y pense plus » c’est encore penser. Se retenir d’agir, c’est encore agir.

Meditation

Respirer

En naissant nous aspirons la vie et nous ne la rendons qu’à notre dernier souffle.

On sait tous que le souffle c’est la vie. Que c’est par le souffle qu’on recouvre son calme, qu’on remet un peu de distance avec ses émotions, qu’on reprend possession de son corps et de son esprit. « J’aimerais bien souffler un peu ! » dit l’expression populaire.

Meditation

Trouver sa posture

On ne trouve pas sa posture, c’est la posture qui nous trouve.

Pour bien méditer nous devons rester concentrés sur trois points : la posture du corps, la respiration, l’attitude mentale. On n’insistera jamais assez sur l’importance d’une bonne posture pour arriver à l’équilibre du corps et de l’esprit indispensable à la méditation profonde.