lâcher prise

Meditation

Lâcher prise

Lâcher prise, c’est se jeter dans le vide

Quand on parle de lâcher prise, formule à la mode, on imagine une forme d’abandon, de laisser-aller. On appelle souvent cela : « être zen ». Mais en réalité le lâcher-prise, comme la pratique du zen, demande une grande vigilance, car nous ne sommes pas habitués à ne pas penser, à ne pas bouger, à ne rien regarder, rien écouter, rien faire.  Se dire « n’y pense plus » c’est encore penser. Se retenir d’agir, c’est encore agir. Alors, comment lâcher-prise ?

Meditation

Ne rien faire

Toute action engendre une action

S’il y a une chose à laquelle nous ne sommes pas habitués, qui va même à l’encontre de notre culture de l’action et de la performance, c’est de ne rien faire, au sens strict du terme. Même lorsque nous sommes en vacances, que nous nous accordons un peu de temps, c’est pour faire du sport, se promener, regarder des films, jouer, lire, réfléchir… En fait nous ne savons pas faire rien.

Meditation

Mushotoku c’est la base du zen

 

Il n’existe qu’un chemin, c’est l’espace qui sépare nos deux pieds au milieu du vide

Mushotoku est un principe essentiel de la méditation zen. Il se traduit par « sans but et sans recherche de profit ». Sans mushotoku, il ne peut y avoir réellement de méditation.

Si vous vous fixez un but, si vous attendez un profit pour vous, par exemple devenir meilleur, ou plus heureux, vous embarquez l’ego dans la méditation. Vous allez immanquablement vous juger, vous comparer, élaborer des stratégies pour réussir.