Relaxation

Meditation

Mushotoku c’est la base du zen

 

Il n’existe qu’un chemin, c’est l’espace qui sépare nos deux pieds au milieu du vide

Mushotoku est un principe essentiel de la méditation zen. Il se traduit par « sans but et sans recherche de profit ». Sans mushotoku, il ne peut y avoir réellement de méditation.

Si vous vous fixez un but, si vous attendez un profit pour vous, par exemple devenir meilleur, ou plus heureux, vous embarquez l’ego dans la méditation. Vous allez immanquablement vous juger, vous comparer, élaborer des stratégies pour réussir.

Conscience Ego Meditation

Je est un jeu de miroir

« Comme dans le miroir, la forme et le reflet se répondent. Vous n’êtes pas le reflet, mais le reflet est vous »  Maitre Tozan

Cette citation de Maître Tozan est la meilleure illustration de ce qu’est l’ego. Celui qui regarde, c’est celui qui EST. Mais il ne sait pas QUI il est. Il ne peut voir son visage, ni même la majeure partie de son corps. Il a besoin du reflet pour prendre forme à ses yeux.

Conscience Meditation

L’esprit neuf

Esprit neuf, esprit zen, dit Maitre Shunryu Suzuki, en titre d’un de ses livres.

A longueur de journées nous recyclons nos souvenirs, nous les réactualisons et les projetons dans notre futur. De ces souvenirs jaillissent nos pensées : nos jugements, nos opinions, nos regrets ou nos espérances…Nous ne nous laissons jamais le temps d’avoir conscience de l’instant.

impermanence Meditation

Accepter l’impermanence

Accepter l’impermanence, c’est le premier pas vers la sagesse.

L’esprit humain a horreur de l’impermanence. Il a besoin de vivre dans l’illusion que les choses sont stables et définitives. Or, comme rien ne dure dans ce monde, il est toujours déçu, insatisfait, malheureux. Même quand il est heureux, il ressent l’inquiétude, l’angoisse, la peur de perdre ce qu’il a, ce qu’il aime.

Meditation

Faire silence

“L’esprit silencieux est étonnamment actif, vivant et puissant, mais sans aucune visée particulière. Seul cet esprit est littéralement libre…” Jiddu Krishnamurti

À l’expression faire le vide, je préfère celle de faire silence. D’abord parce qu’on ne peut pas faire le vide, on peut juste prendre conscience du vide. Prendre conscience, par la méditation, de l’irréalité de nos constructions mentales, les bonnos. Faire silence, c’est tout simplement se taire ! Tout le monde peut se taire, il suffit d’interrompre cette conversation permanente que nous avons avec nous-mêmes, d’arrêter de commenter, de juger, de se rappeler, de comparer…

Conscience Meditation

Lâcher prise

Lâcher prise, c’est se jeter le vide

Quand on parle de lâcher prise, formule à la mode, on imagine une forme d’abandon, de laisser-aller. Mais en réalité le lâcher-prise demande une grande vigilance, car nous ne sommes pas habitués à ne pas penser, à ne pas bouger, à ne rien regarder, rien écouter, rien faire.  Se dire « n’y pense plus » c’est encore penser. Se retenir d’agir, c’est encore agir.

Meditation

Se concentrer

 Se concentrer, ce n’est pas fixer son attention sur un point, c’est être attentif à tout.

La concentration est un élément central de la méditation. On le comprend mal si l’on pense que la concentration est le résultat de la volonté. Vouloir me concentrer implique que je vais vérifier que mon esprit est bien concentré sur quelque chose. Je vais m’observer, m’analyser, me juger…  En fixant mon attention sur une partie de moi-même, je vais être absent à tout le reste.

Meditation

Ki, le souffle de l’Univers

Ki n’est pas notre propre énergie, c’est la source de notre énergie

Le Ki est présent dans toute la culture japonaise et chinoise (Chi), notamment dans les arts martiaux. C’est l’énergie cosmique, la force créatrice qui est à l’origine de toute chose. C’est l’énergie qui crée et anime chaque particule, chaque atome, chaque cellule de notre corps et les milliards d’étoiles dans les galaxies… L’Univers est énergie et le Ki en est le seul élément constant. Le reste n’est que phénomène, la transformation de cette énergie en matière, en lumière, en vie…

Meditation

Respirer

En naissant nous aspirons la vie et nous ne la rendons qu’à notre dernier souffle.

On sait tous que le souffle c’est la vie. Que c’est par le souffle qu’on recouvre son calme, qu’on remet un peu de distance avec ses émotions, qu’on reprend possession de son corps et de son esprit. « J’aimerais bien souffler un peu ! » dit l’expression populaire.