Meditation

Ki, le souffle de l’Univers

Ki n’est pas notre propre énergie, c’est la source de notre énergie

Le Ki est présent dans toute la culture japonaise et chinoise (Chi), notamment dans les arts martiaux. C’est l’énergie cosmique, la force créatrice qui est à l’origine de toute chose. C’est l’énergie qui crée et anime chaque particule, chaque atome, chaque cellule de notre corps et les milliards d’étoiles dans les galaxies… L’Univers est énergie et le Ki en est le seul élément constant. Le reste n’est que phénomène, la transformation de cette énergie en matière, en lumière, en vie…

Ki ne naît pas de la vie, c’est la vie qui naît du Ki

Le Ki nous fait naître, il est le moteur de notre souffle, de nos actes, de nos pensées, de nos sentiments… Nous pensons que nous créons notre propre énergie, que nous la contenons, or c’est le contraire, c’est cette énergie venue de tout l’univers qui nous contient, qui nous porte. Nous sommes comme la barque sur la rivière. L’eau retient et guide la barque,  ce n’est pas la barque qui créée l’eau et dirige la rivière. Avec beaucoup d’effort, nous pourrons juste diriger la barque dans le sens du courant…

Ne pas bloquer l’énergie en soi

Le Ki est un flux. Si on veut le contrôler, le retenir pour l’utiliser à notre seul profit, on le bloque. On crée des barrages en nous qui empêche l’énergie de circuler : mal au dos, problèmes digestifs, fatigue, dépression en sont les symptômes quotidiens. Le Ki, quand il s’exprime librement, lorsqu’il n’est pas détourné par l’ego pour satisfaire ses désirs égoïstes, nous pousse à aller vers le monde, vers les autres, à créer notre vie, c’est son courant naturel. Ce sont nos émotions négatives (peurs, jalousie, avidité…) qui en s’accumulant bloquent cette énergie et nous empêche de nous accomplir. Elle se retourne contre nous et se transforme en frustration, en colère, en angoisse, en perte de confiance, en souffrances…

Prendre conscience du Ki en nous, notamment par la méditation, c’est retrouver l’extraordinaire force qui nous anime, cette force que nous partageons tous avec tout l’Univers.

3 Commentaires

  • Antonella

    La pratique de Zazen est une heureuse et jeune découverte pour moi…. .Dans mon parcours, c’est le cri du corps épuisé sous les coups infligés par le mental à la libre circulation du “QI” en lui, qui m y a induite il y a un peu plus d’un an.. Richard j’attends que tu met ta jolie plume sur le “QI”, qui ma propre perception, dit être un moyen de découverte du”KI” .Merci. Il fait bon te lire

    Répondre
    • Richard Seff

      Chère Antonella, qu’importe les mots utilisés, ce qui compte c’est ce qu’on (re)trouve en nous, grâce à la méditation.

      Répondre
  • Antonella

    ERRATA CORRIDGE (dans mon commentaire de ce matin 🙂
    Avec tout mon lourd bagage occidental…j’ai du mal avec le mots japonnais/chinois….Tu l’auras probablement compris j’attends ta plume s’attarder sur le “YI” et non pas sur le “QI” (= KI en japponais)… Ce “Yi”… ce sens endormi qui, zazen aide à réveiller en nous…pour que le souffle (“Qi” /”Ki”) puisse être guidé en nous et à l’extérieur

    Répondre

Laissez votre avis